Tousse ensemble ! 

 

Vu que le président Corona vient de proclamer «Nous sommes en guerre» en exigeant «une mobilisation générale», Lyon Gag’ a décidé de le soutenir en organisant une manifestation au coeur de Lyon pour protester contre cet «ennemi invisible» (photo). En utilisant une arme redoutable : le rire ! 

 

Mercredi 1er avril à midi pétante. Notez bien ce rendez-vous historique, place Bellecour sous la statue de Louis XIV.  Si vous êtes encore en vie, bien sûr. 

Lyon Gag’ lance un appel à tous les Lyonnais pour qu’ils se mobilisent en masse afin de faire reculer ce satané virus. Des Lyonnais qui sont invités, ce jour là, à retrouver sous une banderole blanche sur laquelle sera inscrite en lettre rouge pompier : «Vade retro Coronas !» Ce qui signifie en italien ancien, «Retire toi Coronas», formule empruntée aux exorcistes pour faire reculer le diable, surnommé «satanas». 

Mais attention, cette manifestation devra strictement obéir aux mesures imposées par les autorités. Tenue exigée pour ce rassemblement : masques et gants confectionnés à partir de PQ. Les cagoules seront tolérées, même si elles ont déjà servi en d’autres circonstances mais elle devront être teintes en blanc pour souligner le caractère pacifiste de ce rassemblement. 

Et ne pas oublier son attestation en cochant la case «déplacement pour motif de santé».  

Enfin, les manifestants devront se tenir à un mètre de distance les uns des autres. Alors qu’un seul slogan sera toléré «Tousse ensemble ! Tousse ensemble !».

La CGT, qui a déjà annoncé son «soutien inconditionnel» au Corona pour avoir réussi à faire reculer, «sans violence», la réforme des retraites, ne sera pas autorisée à prendre la parole. 

En revanche, Lyon Gag’ encourage les manifestants à boire trois verres minimum avant de se rassembler place Bellecour ou de fumer un petit joint, seule façon efficace de lutter contre le virus, vérité scientifique que tentent de cacher les pouvoirs publics, sans grand succès. 

Au terme de cette démonstration de force, l’équipe de Lyon Gag’ déposera une couronne, blanche, corona en italien, sur la tête de Louis XIV, ainsi qu’une paire de pantoufles également blanche à ses pieds, permettant ainsi de souligner que ce grand roi montait à cheval sans étrier de protection. Ce qui ne l’a pas empêché de régner plus d’un demi-siècle sur la France.

Un pot sera ensuite organisé devant le centre des impôts, domicilié avec humour rue de la Charité, à quelques pas de la place Bellecour. Mais chacun devra venir avec ses munitions personnelles en privilégiant le Chianti, pour célébrer l’Italie, qui a su, avant tout le monde, cultiver le Corona. 

Une grande collecte sera organisée pour alimenter une caisse de solidarité avec ceux, minoritaires donc suspects, qui auront été épargnés par le virus. Caisse gérée par l’équipe de Lyon Gag’ qui s’engage à détourner cet argent pour se saouler la gueule afin d’essayer de faire rire les Lyonnais, déjà réputés pas drôles en temps normal.

Pour conclure cet appel, petit message personnel au Préfet qui pourrait être tenté d’interdire cette manifestation en la qualifiant de sauvage : le ridicule peut tuer, contrairement à ce qu’affirme les gens sérieux et les militants d’extrême droite. Mais une interdiction préfectorale permettrait de donner un certain retentissement à cette rigolade. 

Et on en profite pour adresser un petit coucou à nos amis CRS qui seront envoyés sur place pour contenir cet élan populaire. Attention : pas le droit d’approcher à moins d’un mètre les manifestants en colère, même pour les cabosser à coups de matraque. 

A la tombée de la nuit, tous les Lyonnais qui n’auront pas les «cojones» de participer à ce happening devront allumer leurs lampions du 8 décembre et les déposer sur le bord de leurs fenêtres. En chantant le nouveau chant des résistants au Corona : «Tousse ensemble ! Tousse ensemble !». 

Joker