Griveaux veut se branler à Lyon ! 

 

 

Le candidat « En Marche » à la mairie de Paris vient de renoncer après la diffusion d’une drôle de vidéo. Mais il rebondit en se présentant à la mairie de Lyon. Une exclusivité Lyon Gag’

 

Les «grands» médias n’ont pas osé dire la vérité pourtant tellement drôle : Benjamin Griveaux a décidé de retirer sa candidature à la mairie de Paris parce qu’il s’est lui-même filmé en train de se branler avant d’envoyer cette vidéo à sa copine, via un site web. Avec ce commentaire : «la famille est une prison» ! 

Un chef d’oeuvre qui a été vu par un million d’internautes avant d’être bloqué sur le net. Et passé sous silence par les journalistes «sérieux». Au nom de la vie privée. 

A Lyon Gag’ on a rien contre une petite branlette. Ni même contre cette idée marrante de la filmer et de l’envoyer à son amoureuse du moment. Y compris si on est marié.

Mais là où on prend une crampe, c’est que «en même temps», ce cinéaste amateur s’est fait passer pendant toute sa campagne pour un paisible père de trois enfants. En soignant son look de gendre idéal. Et en se présentant comme le grand défenseur des valeurs familiales.

Une vérité classée X, notamment par le microcosme médiatico-politique. 

Alors que les chefs macronnistes vont se «branler» tout le weekend pour trouver une solution à cette embrouille et désigner un nouveau candidat «En Marche» à la mairie de Paris, Lyon Gag’ reste fidèle à sa devise : tout est faux comme dans la vraie vie (politique). 

Nous pouvons donc annoncer en exclusivité que le branleur parisien a décidé de se présenter à la mairie de Lyon. Après un longue discussion avec Gérard Collomb au cours de la nuit de vendredi à samedi. Les deux lascars sont convenus d’une stratégie échangiste, avec la bénédiction du président de la République : Benjamin à Lyon, Gérard à Paris ! Gégé ayant eu le dernier mot avec un argument qui a fait capoter l’opposition des plus réticents : «Moi à bientôt 73 ans, personne ne peut croire que je suis encore capable de bander !».

Griveaux le grivois est quant à lui convaincu que cette ville va le plébisciter car il a pris dans son équipe, un expert, le cardinal Barbarin. 

Pas sûr que ça suffise à réduire au silence ces puceaux d’électeurs, style gilets jaunes ou rouges, qui descendent régulièrement dans la rue pour crier leur colère en dénonçant les bobards que les «élites» tentent de leur faire avaler. 

 

Joker