Une farce très actuelle !

 

Joaquin Phoenix vient de remporter l’Oscar du meilleur acteur. Une consécration pour « Joker » film phénomène qui met en lumière les invisibles. Révélateur pour l’équipe de Lyon Gag’ ! Une chronique (sérieuse) pour convaincre ceux qui ne sont pas allés encore voir ce film. 

«Don’t forget to smile !»

Arthur n’oublie jamais de sourire. Il éclate même de rire sans arrêt jusqu’à s’étouffer, pour un rien. Alors que sa vie est à pleurer. Comédien raté, il vit avec sa mère grabataire dans un petit appartement minable à Gotham City. Et survit en jouant les clowns pour assurer la promo de boutiques ou distraire les enfants malades à l’hôpital.

Son seul repère : une émission de variété à la télé qu’il regarde tous les soirs. En rêvant d’en devenir la star. Un jour Murray, l’animateur, qui enchaîne les gags, diffuse la vidéo d’un sketch d’Arthur qu’il va rebaptiser Joker. En se moquant de lui. 

C’est là où tout va basculer. Alors que la révolte gronde dans cette ville envahit par les rats, les exclus défilent en hurlant leur colère, un masque de clown sur le visage. 

Le paumé fragile et vulnérable, lui, va enchaîner les crimes en commençant par trois jeunes traders. Avant de se retrouver face aux cameras sur le plateau de son idole. L’heure de vérité ! 

Deux heures époustouflantes. D’abord parce que Joaquin Phoenix est formidable en danseur et humoriste maladroit, avec son petit cahier de blagues raturées, ses rêves d’enfant abandonné par son père… A la fois touchant et inquiétant.

Une farce violente puisée dans la légende de Batman et son célèbre méchant. Mais surtout de «L’homme qui rit» le roman de Victor Hugo. Une fable très contemporaine qui divise la critique, pas le public apparement. Ce qui n’est pas très surprenant car ce clown tragique reflète parfaitement l’époque où monte la rage des invisibles malgré un star système qui tente de les divertir en imposant une grande rigolade. 

A voir impérativement, pour ceux qui résistent encore !

«Joker» de Todd Phillips avec Joaquin Phoenix, Robert De Niro, Zazie Beetz… 2h02.