Le plan secret Urgences Vertes

 

Un document confidentiel a été envoyé anonymement à la rédaction de Lyon Gag’. Il présente les dix premières mesures mises en place dans les six mois qui suivront l’élection du candidat écologiste Grégory Doucet, à la mairie de Lyon. En tête dans les «vrais» sondages. 

 

Instauration d’un carte Verte magnétique dotée de 12 points pour chaque Lyonnais de plus de 2 ans. Chaque faute Verte entrainera la suppression d’un ou plusieurs points. Mais la carte pourra être rechargée grâce à des stages Verts. Ou par la dénonciation d’infractions commises par ses voisins en appelant un numéro Vert. Cette carte donnera accès aux transports gratuits pour ceux qui ont encore des points, les autres payant (très cher).  

 

Interdiction des voitures dans tous les arrondissements de Lyon au cours de l’été qui suivra l’élection du maire Vert en profitant du départ en vacances des Lyonnais pour ériger un mur Vert de trois mètres de hauteur autour de la ville interdisant l’accès à tout véhicule, hors vélo. Un deuxième mur Vert sera érigé au cours de l’été suivant autour de la Métropole. 

 

Mise en place de 400 000 vélos numérotés et attribués à chaque Lyonnais de plus de 7 ans avec création de stations VelVert dans chaque quartier.

 

Les cantines scolaires passeront à une cuisine vegan intégrale. Au début de chaque repas, les élèves devront chanter le nouvel hymne municipal : «Tout le monde il est vert, tout le monde il est gentil». Avec interdiction formelle de chahuter et de rire.

 

Transformation en coulée verte de tous les grands axes de circulation traversant la ville : autoroutes, périphériques, voies rapides, avenues… qui seront recouverts de terre où seront plantés des arbres et des plantes cultivés sans glyphosate.  

 

Suppression des poubelles et du ramassage des ordures ménagères 

qui seront remplacés par des «Centres de Recyclage Volontaire» dans chaque quartier où tous les Lyonnais devront apporter chaque semaine leurs déchets qui seront contrôlés et recyclés sur place. Avec présentation de la carte Verte pour enregistrer les défaillances qui entraîneront la suppression de points. 

 

Interdiction de fumer, sauf des joints au cours des réunions politiques vertes. 

 

Fermeture de toutes les boucheries Lyonnaises (200) qui seront transformées en centre de rééducation bio ouvert 24h sur 24 où sera notamment diffusé un tract hebdomadaire municipal sur papier recyclé présentant les recettes de la semaine avec des sanctions en cas de non respect. 

 

Toutes les mairies repeintes en vert, mairie centrale et d’arrondissement. Ainsi que tous les bâtiments municipaux, notamment les musées lyonnais qui seront transformés en «Musées des horreurs écologiques» avec pour chacun une thématique Verte : transport, santé, agriculture, éducation… Toutes les bibliothèques devront brûler les livres qui ne sont pas imprimés sur papier recyclé. Suppression de tout affichage à l’exception de l’affichage Vert. 

 

Triplement des caméras de surveillance (1 500) qui seront repeintes en Vert et connectées à un système de reconnaissance faciale. En s’inspirant de «la méthode Grenobloise» qui a permis de verrouiller pacifiquement la ville !

 

Création de brigades Vertes constituées exclusivement d’enfants de 8 à 18 ans chargés de surveiller la population et d’organiser des manifestations (obligatoires) tous les samedis contre le réchauffement climatique. Ces brigades, équipées de gilets verts et armées de Doucettes, matraques en bois naturel, remplaceront la police municipale dont tous les agents (435) seront affectés au service Parcs et Jardins après une formation Verte de 18 mois sur la ZAD  qui sera aménagée dans la vallée de la chimie.

 

Document communiqué de façon anonyme par Etienne T. candidat malheureux aux primaires écologistes pour désigner le candidat Vert à Lyon (4%) qui regrette que ces «dix commandements» ne comportent aucune sanction anti-corruption. «Un mauvais signe», selon lui.